Les indications

Adaptée à chaque patient en fonction de son âge et de sa morphologie, l’ostéopathie apporte sa contribution à la femme enceinte tout au long de sa grossesse, aux nourrissons, enfants, adultes, aux personnes âgées ainsi qu’aux sportifs. Si elle s’adresse à toute personne et à tout âge de la vie, c’est pour son innocuité, son action préventive et ses effets curatifs.

Après un examen palpatoire précis qui permet de déceler les restrictions de mobilité, l’ostéopathe traite les dysfonctions des grands système du corps. Il s’attache également à rechercher les manifestions de stress, surmenage ou de choc qui ont, à différents moment de sa vie, perturbé l’équilibre du patient.

L’ostéopathe ne prétend pas tout soigner, il existe tout de même des limites à l’ostéopathie :
. En cas de maladies dégénératives : cancer, sclérose en plaque…
. En cas de maladies génétiques : mucoviscidose, myopathie…
. En cas de maladies infectieuses ou inflammatoires : tuberculose, polyarthrite rhumatoide…
. En cas de fractures

Même si l’ostéopathie ne peut avoir d’action sur ces affections, elle peut avoir un réel impact sur les conséquences de celles ci, en particulier sur la douleur. Elle reste donc complémentaire de la médecine allopathique ,en permettant un meilleur suivi et facilitant l’accompagnement thérapeutique.

Déroulement de la consultation
La consultation dure environ 45min et se déroule en 3 étapes :

1. Anamnèse : il s’agit d’un interrogatoire qui permet de retracer l’histoire du patient, en détaillant le motif de consultation, les éventuels signes associés, les antécédents (médicaux, chirurgicaux, traumatiques) mais également questionnement sur son mode de vie et habitudes alimentaires. Cette première étape permet a l’ostéopathe de recueillir un maximum d’informations sur l’état général du patient, aussi bien physique que psychique.

2. Diagnostic ostéopathique : selon le motif de consultation, il convient de réaliser une série de tests médicaux d’exclusion afin de réorienter le patient si nécessaire (si celui est du ressort d’un autre praticien de santé). s’ensuit un examen palpatoire qui permet d’établir un diagnostic et d’identifie.r la ou les causes de la douleur à l’origine de la plainte du patient -traitement ostéopathique : adapté à chaque type de patient

A la fin d’une séance d’ostéopathie, le praticien prodigue certains conseils hygiéno-diététiques et recommande au patient de réaliser différents exercices de posture afin de maximiser les effets bénéfiques de la consultation et de potentialiser le traitement.

L’ostéopathie connaît de vastes champs d’applications :

Le système musculo squelettique :
Entorses, tendinites, douleurs articulaires, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, lumbagos, douleurs costales, ainsi que toutes douleurs survenues à la suite d’un traumatisme important (sportif, chute, accident ..)

Le système neurologique :
Sciatiques, cruralgies, névralgies cervico brachiales, névralgies faciales, neuropathies…

Le système neurovégétatif :
Stress, angoisse, anxiété, états dépressifs, irritabilité, oppression, troubles du sommeil…

Les troubles circulatoires :
Troubles circulatoires des membres inférieurs et supérieurs, congestions veineuses, oedèmes, suivi après chirurgie cardio-vasculaire…

Le système digestif :
Acidité gastrique, hernie hiatale, ballonnements , troubles digestifs (constipation, diarrhée), troubles hépato-vésiculaires..

Le système gynéco-urinaire :
Suivi de grossesse, syndrome post-partum, énuresie, incontinence, cystite, troubles de la ménopause, douleurs fonctionnelles du petit bassin…

Le système ORL et pulmonaire :
Rhinites, sinusites chroniques, asthme, pertes d’équilibre, vertiges, céphalées, migraines, acouphènes, troubles de la déglutition…

La pédiatrie :
Problèmes du nourrisson et du jeune enfant après accouchement difficile : séquelles de forceps, ventouse, césarienne… troubles du sommeil, agitation, manque de concentration, aggressivité, troubles digestifs, problèmes orl, canal lacrymal bouché, scoliose…

Les séquelles de traumatismes :
Accident de la voie publique
Chutes : coccyx, épaule, crane…
Travail post-chirugical après cicatrisation